fond21.jpg

Brassens au féminin

C'était le samedi 26 mars 2022

Espace Culture et Loisirs

à HINX

CONTREBRASSENS

Contrebrassens2022-3is.jpg

Contrebrassens : Une belle rencontre signée Sp'Hinx

Pour les Sp'Hinx, honorer Brassens et le centenaire de sa naissance, était un sacré pari. A voir les visages épanouis des spectateurs, à la sortie du spectacle, on peut affirmer que la gageure a été tenue.

 

Plus que Brassens

C’est vrai que Contrebrassens, ce n'est pas que Brassens. Pauline Dupuy, cantalou pure souche, et Michael Wookey, anglais de Southampton, accompagnés d'une foultitude d'instruments de musique dont une contrebasse et un banjo, se sont rencontrés, il y a une douzaine d'années, à Berlin et ont accouché de ce beau bébé. Sur scène, les deux complices se donnent et le public est bouche bée ou fredonnant devant une telle appropriation des œuvres du Maître. Autour du thème de la femme, de l'adultère , les chansons s'égrainent de Cupidon aux Croquants, de Pénélope à Marinette, de l'Orage à Don Juan....

 

Des voix, des doigts

Pauline, à la voix douce, charmeuse et pleine d'humour, porte et chante la poésie, la tendresse de Brassens. Sur scène ou dans la salle, elle est en symbiose avec le public.

Elle dorlote sa contrebasse, sa grosse comme elle la présente, à l'archet ou de ses dix doigts, pendant que Michael invente des accompagnements avec son piano jouet, ses clochettes d'enfant, ses chaînes, sa voix et son banjo. La musicalité de l'ensemble est à géométrie variable : jazzy, classique ou pleine de folie. Par moment, les deux artistes créateurs inversent les rôles avec notamment leurs 4 mains autour de la contrebasse ! «Mourir pour des idée » clôt ce pur moment de bonheur.

Avis unanimes : « Brassens aurait beaucoup apprécié. »

 

D.K.