C'était le samedi 9 octobre

à HINX

Gospel

MAX ZITA

& Gospel Voices

MontageSite.jpg
Gospel2021-12Pt.jpg

Photos Alain Bats

Le public électrisé par la performance des Gospel Voices

Samedi 9 octobre, l’association organisatrice de spectacles les Sp’Hinx accueillaient Max Zita et ses Gospel Voices, une petite formation pour ce chef de chœur énergique et charismatique qui aime diriger de grands groupes mais ne dédaigne pas les plus petits, dans lesquels il peut aussi chanter.

Standards du gospel

Chanter, c’est le sens de sa vie et samedi, il s’en est donné à cœur joie : comme Marie-Angèle, mezzo soprano; Joby, soprano; Céline, alto; Joël, ténor; tous accompagnés par Manu, le pianiste. Quatre solistes autour du maître et une musique qui emplissait l’espace et les cœurs, puisque, dès l’introduction, le public frémissait avant de devenir électrique. Ils ont ainsi chanté de grands standards avec un hommage à Martin Luther King et l’hymne chanté en 1963, « We shall overcome », sans oublier « Jericho », « When the saints », « Happy Day » et le merveilleux « Amazing grace », chanté en solo par Marie-Angèle. Chaque chanteur avait son moment de soliste, le chœur en sourdine ou en écho derrière, puis l’ensemble reprenait soutenu par le public qui n’hésitait pas à chanter, taper des mains dans une réelle communion après tant de mois sans spectacle et sans moments festifs. Max Zita, c’est de la joie, du partage, du bonheur et samedi, à Hinx, c’était une apothéose.

Annie Quillon, correspondante Sud-Ouest